Synopsis

" En pleine campagne, perdu au milieu de nulle part, l’autocar s’arrêta à proximité d’une bâtisse isolée.

Un par un, ils descendirent du véhicule. Tous portaient un accoutrement insolite. L’étrange procession se dirigea vers l’entrée de la demeure ! Pas un ne prononça un mot. Ils semblaient absorbés par leurs pensées. La porte s’ouvrit faisant entendre un craquement sinistre.

Etait-ce un présage ? Un personnage tout aussi singulier se tenait sur le seuil. Il les accueillit et leur indiqua leur chambre. Ensuite, il vint les y chercher pour assister à la fameuse réception.

Le mystère allait enfin s’éclaircir…ou encore un peu plus s’obscurcir… "

 

L'avis des joueurs

Écrit par jarandell
03-10-2006
A peine revenu de cette soirée, je prends le clavier afin de vous faire part de mes premières impressions sur cette murder.

"Qui m'invite à danser ?" se présente comme un scénario atypique. Les personnages ne savent pas qui ils sont, ni ce qu’ils font à cette endroit. Leur but est de retrouver un passé, une existence, bref de se reconstruire une personnalité.

La soirée, rythmée par de nombreuses scènes interprétées par les joueurs et par l’ouverture de nombreuses enveloppes, permet de ne pas s’ennuyer une seule seconde. Des événementiels biens choisis permettent de relancer l’intrigue au moment opportun. Les nombreux indices matériels démontrent une qualité d’écriture et de conception assez impressionnante dans une murder de cette catégorie. L’intrigue est parfaitement bien ficelée et la solution finale ne se trouve pas facilement. La construction du scénario est particulièrement complexe avec une intrigue à plusieurs niveaux. Elle permet une enquête très approfondie (certains diront trop) afin de retrouver qui nous sommes.

Deux reproches cependant :

- Le fait de jouer un amnésique empêche de pouvoir jouer un rôle. Dans une murder party, ce qui est particulièrement intéressant est d’interpréter une personnalité différente, d’avoir des amitiés avec certains personnages et des inimitiés avec d’autres. Or ici, ce n’est pas le cas, tous les joueurs se lient ensemble afin de parvenir à retrouver la mémoire, gommant ainsi tous les antagonismes et les rivalités entre les personnages. La notion de clans dans la tribu n’existe pas mais c’est la tribu dans son ensemble qui avance dans un but commun.

- L’aspect « jeu de piste » de la soirée. L’intrigue ne progresse que par injections d’indices de la part de l’organisateur. Les joueurs n’ont aucun moyen d’infléchir la fin de la soirée, ils n’ont pas la possibilité de modifier le déroulement du jeu. J’aurais souhaité une soirée plus ouverte en termes de jeu et de possibilités.

En conclusion, la logistique de la soirée a été assurée de mains de maitre par Pol et Manu. Des orgas à 4000% dans leurs rôles de moines bouddhistes tibétains, un lieu très agréable et des joueurs provenant de divers horizons. Mention toute spéciale aux deux nouveaux qui se sont admirablement intégrés dans l’ambiance.

L'avis de l'organisateur

"Cette murder joue à fond la carte du mystère. L’objectif est d’intriguer au maximum le joueur. Non seulement, comme dans toute murder qui se respecte, il doit rechercher l’assassin mais en plus, il doit découvrir qui il est. La recherche de son identité sera d’ailleurs sa principale préoccupation.

Le joueur se retrouve ainsi plongé au cœur d’une énigme apparemment insoluble. Le chemin vers la vérité est long et jonché de fausses pistes. Des hôtes plus que bizarres, d’étranges missives, une cassette vidéo, des chants et des discours dont le sens échappe à tous…, l’atmosphère est pour le moins insolite !

Pour maintenir le plus longtemps possible le suspense, l’information est distillée au compte goutte : des indices épars, des noms, des professions, des biographies, de la correspondance. Le voile se déchire peu à peu mais, entre-temps, le taux de mortalité au sein du groupe à une fâcheuse tendance à s’emballer. Au point que le joueur le plus serein commence à s’inquiéter sérieusement, se demandant s’il parviendra à sortir vivant de cette implacable machination. D’autant plus que la tension monte, que certains deviennent très nerveux et que la découverte d’armes ne concourre pas à maintenir l’espérance de vie au-delà d’un seuil acceptable dans un monde civilisé.

L’inconvénient majeur de ce scénario est de ne pouvoir proposer au joueur d’incarner un personnage bien défini, d’interpréter un rôle haut en couleur suivant les indications précises contenues dans sa fiche de personnage. Pour pallier à cela et éviter que la soirée tombe dans la morosité, de nombreuses péripéties et une série de rebondissements sont prévus au programme. Tout cela pour déconcerter encore un peu plus le joueur !

Enfin cette murder se veut conviviale et mise sur l’esprit de groupe, le partage de l’information et la mise en commun des idées qui sont absolument indispensables au dénouement d’une intrigue aussi tortueuse."

Manu

Gallerie

Toutes les photos de "Qui m'invite a danser ?" sont à cette adresse :

http://www.soireeenquete.be/quiminviteadanser/