Synopsis

Cette nouvelle édition du Tournoi de poker François Richard est doté d'un prix exceptionnel de 1.000.000€ ! Un millionnaire repartira donc du tournoi !

Nous sommes très heureux de vous proposer de participer au Tournoi, ouvert à toutes et à tous comme le veut la tradition.

L'inscription est fixée à 50.000€ .Le poker sera joué à des tables de cinq joueurs (sauf table finale à quatre joueurs), les parties seront surveillées par un arbitre et visibles des visiteurs.

N'hésitez pas à tenter votre chance, mais attention, seuls les 20 premiers inscrits pourront participer !

Pour en savoir plus, une seule adresse :

http://www.francoisrichard.com

 

L'avis des joueurs


Cette soirée a été organisée dans une école dans les environs Lyon par l'association Tchernobyl pictures. Nous étions 3 membres de murderparty.be à nous rendre à cette murder party : Yanou qui incarnait Vincent Violet « le chauffeur de la Jet Set », Jeremie qui jouait Steve Soyle un colonel de l'air force, et moi dans le rôle de Elvis Evangelista « LE sosie » du KING.

Cette soirée a été l'occasion pour nous de faire la connaissance d'Olivier Bourgeois (le big boss de www.murder2000.com) et de Jeremy Segonzac (Francois Richard). Deux personnalités très attachantes dans le petit monde des murders party.

Il est 17h, nous avons rendez-vous à une cabine téléphonique portant une affiche de François Richard. Un coup de téléphone mystérieux nous recommande de surveiller le dessus de la cabine. Là , un enregistreur nous donne les instructions qui nous permettrons de nous rendre au tournoi de poker François Richard. 18h, nous arrivons à l'endroit, nous sommes accueillit par un service de sécurité des plus strict. Hans Grubber, le bras droit de François Richard, nous indique nous chambre. Nous avons 30 minutes pour nous installer. Puis nous sommes appelés pour payer notre participation au tournoi. Et là la soirée va commencer ….

Cette murder party restera dans nos mémoires par l'utilisation des nouveaux moyens de communication mis en place par les organisateurs : Vidéos, radio, Internet, etc … Tous les moyens étaient bons pour nous faire « croire » à la présence de François Richard. L'endroit était rêvé. Les décors et la mise en scène étaient impressionnants. On se serait cru véritablement au tournoi de poker le plus secret de la planète. Du beau boulot !!!

Deux regrets cependant : deux ou trois erreurs dans la conception du scénario, le repas excellent (mais servi sous forme de petits-fours, on aurait préféré une version plus classique).

Sinon parmi les points positifs : le décor, l'accueil des participants, les moyens logistiques mis en œuvre, la qualité générale des joueurs et des organisateurs présents, le repas du lendemain, le première murder de 5 ième génération que nous faisions, le dossier de jeu.

En bref, une bonne première murder de 5 ième génération, qui nous a permis de prendre contact avec beaucoup d'autres personnes de divers horizons, de changer (d'une certaine manière) notre façon de jouer et de voir d'autres modes de fonctionnement de soirée enquête. D'ailleurs on a tellement apprécié qu'elle sera au programme de cette année chez nous !!!


Jean-Philippe

L'avis de l'organisateur

Écrit par jarandell
11-10-2005

Quinte Flush… En fait, dire que tout cela est parti d’une idée toute bête : l’envie de faire participer des joueurs à un jeu de poker truqué. Et puis, ce serait si beau si on pouvait finir par une Quinte Flush ! Alors, appel à un magicien, puis création d’un univers complet autour du mythe central du jeu : François Richard, le champion incontesté. Le suite n’est que développements, clins d’oeils et utilisation de ressorts très classiques –- c’était aussi le but : écrire un scénario très conventionnel, accessible aux débutants mais avec une belle et chaude logistique derrière. La première expérience fut sympathique mais montra les lacunes du scénario. Retouches, réécriture complète et ajout de niveaux de compréhension parallèles… Au final, le schéma global devient bien complexe ! Car il est toujours sensible de jouer sur les thèmes du racisme, du terrorisme ou du scrap-booking… Comment ça, le scrap-booking n’est pas un vice ? Mon cher, vous n’avez pas tout vu ! Oubliez un instant François Richard (le pauvre est mort de toute façon), et penchez-vous sur cette terrible question : maintenant que les terroristes ont obtenu leurs armes de destruction massive : que vont-ils en faire ? Probablement les essayer, pour oublier le million d’euros qui justifia la main tranchée d’un malheureux… Quoi qu’il en soit, Quinte Flush est un scénario complexe et multicouches, qu’on ne peut probablement pas appréhender en une simple lecture. Nous avions choisi de jouer sur l’effet de méta-jeu, l’Univers de François Richard, les multiples media : photos, vidéos, flash radios, e-mails, service de sécurité et caméras infra-rouge, effets pyrotechniques, magie de close-up, espionnage électronique, multiples sites web, parfum… Même si cela reste un jeu d’amateurs, nous avons fait notre maximum pendant ces deux années pour préparer une belle et étonnante murder party. Souvenirs-souvenirs : le reportage photo pour Voici à Athènes, le montage d’un cercueil et la scène du Roswell ne s’effaceront pas si vite de nos mémoires… mais le plus agréable a quand même été le jeu lui-même : véritable sentiment de voir se dérouler le jeu tout seul, de voir les personnages évoluer dans un Univers tellement rêvé ! Et puis, qui sait, François Richard est comme Elvis : un mythe. Et les mythes ne meurent jamais vraiment !


Olivier Bourgeois